Code de con-duite

Pourquoi c'est important

Promenez-vous sans véhicule

Les VTT et les motos qui conduisent sur les dunes tuent la végétation qui tient ensemble la fragile structure de sable. Sans cela, le vent souffle le sable, ce qui crée des creux dans la dune. Au fil du temps, la hauteur des dunes diminue et il y a moins de protection pour le ter-rain et les communautés derrière la dune. Sur la plage au-delà de la laisse de haute mer, les véhicules pourraient rouler sur des nids ou des jeunes oiseaux incapables de voler. Au bord de la falaise, les véhicules endommagent les racines qui stabilisent les sols qui se trouvent sur le substrat rocheux.

Gardez vos animaux en laisse

Beaucoup de nos oiseaux côtiers nichent au sol sur les plages, les cor-dons littoraux et dans les marais à proximité. Les chiens aiment courir librement, mais ils peuvent détruire les nids et tuer les jeunes oiseaux qui sont incapables de voler. Ils gaspillent également l'énergie pré-cieuse des oiseaux qui se nourrissent et se préparent pour une migra-tion à longue distance; cela s’ajoute à l’énergie dépensée pendant plu-sieurs jours à éviter les chiens qui veulent s’amuser.

Ramenez vos déchets avec vous

Tous les déchets ont un impact sur le comportement de la faune, en-dommagent les plantes, contribuent aux débris de plastique en mer et diminuent l'expérience des autres amateurs de plage. Les déchets ali-mentaires attirent des charognards qui se nourrissent aussi des oeufs et des jeunes oiseaux si l'occasion se présente.

Laissez ce que vous trouvez

Les matériaux naturels que l’on retrouve sur la plage contribuent à l’écosystème côtier. Chaque élément naturel est un habitat et peut aider à retenir le sable et à construire des dunes sur la côte nord.

Ne vous approchez pas trop de la faune

Les animaux et les oiseaux sont mis en danger quand ils s’habituent aux gens, surtout quand ils commencent à les associer à la nourriture facile d’accès. Ils n'ont pas non plus d'énergie supplémentaire pour s’attarder aux gens quand ils élèvent leurs petits ou se préparent à une migration longue et difficile.

Restez sur le sentier

Prendre des raccourcis à travers les dunes endommage la structure des dunes et la végétation qui l’entoure. Utilisez les sentiers désignés, préférablement les promenades en bois, ce qui diminuera l’impact sur la dune elle-même, ainsi que sur la faune qui y habite.

 

                         Partagez le rivage: Travailler avec la na-ture pour protéger la belle côte de l'Î.-P.-É.

À l'Île-du-Prince-Édouard, vous n'êtes jamais loin du son des vagues ni de l'odeur fraiche de l'air marin. Nous avons plus de 800 km de côtes, en plus des 2400 km de côtes dans nos estuaires protégés. À l'est, au nord, au sud et à l'ouest, des paysages côtiers variés avec des différences subtiles créent un régal pour les yeux.

Les résidents et les visiteurs adorent ce bel endroit et beaucoup y ressentent un lien profond; un endroit pour jouer et parfois pour travailler. Les estuaires sont une ressource importante pour l'industrie des mollusques et il existe de nombreuses pêches côtières autour de l'île qui sont liées à notre littoral (mousse irlandaise, homard, crabe des neiges).

Les falaises de grès, les plages de sable et de galets et les dunes de la côte nord font partie d'un écosystème complexe, interrelié et en évolution. Tandis que les montagnes intérieures et les prairies changent lentement en termes géologiques, nous pouvons voir de nombreux changements sur le littoral de l'île se produire au cours de notre vie. C'est un processus naturel, entraîné par les vents, les marées et les vagues. Les falaises érodent et apportent du sable aux plages. Les débris ligneux et les algues sur les plages retiennent le sable et construisent des dunes ou des plaines côtières. De cette façon, la terre dans les falaises érodées n'est pas perdue, mais plutôt réutilisée.

Les zones côtières de l'Île-du-Prince-Édouard sont également riches en faune. Nombreuses plages, falaises et estuaires abritent des oiseaux nidifiés qui s'arrêtent ici sur la voie migratoire de l'Atlantique pour élever les jeunes chaque été. Une grande partie de la côte est reconnue à l'échelle internationale comme des zones importantes pour les oiseaux en raison du riche mélange d'habitats des zones humides des marais salants, des étangs de barrières de la plage, des bancs de sable et des îles barrières dispersées le long de notre côte.

Notre littoral dynamique et fragile fait face à de nombreux défis. Le niveau de la mer autour de l’île a augmenté pendant 8 000 ans et continue d'augmenter à un rythme accéléré . Étant donné les fortes tempêtes et le fait qu’il y a moins de glace dans le Golfe du Saint-Laurent au cours des dernières années, cela a exercé une pression sur les rivages et, dans certains cas, peut changer rapidement la forme du rivage. Nos efforts pour contrôler ou gérer ces forces ont souvent des conséquences involontaires. S'il vous plaît considérer la fragilité de ces paysages magnifiques pendant que vous êtes ici et marchez légèrement sur ce terrain.

Si vous souhaitez plus d'informations sur le littoral de l'Île-du-Prince-Édouard, les zones d'oiseaux importantes ou Island Nature Trust, contactez-nous en utilisant l'une des options de contact ci-dessous.

Island Nature Trust
15 Crown Drive, Charlottetown PE
Téléphone: 902-892-7513 / 902-566-9150
Courriel: admin@islandnaturetrust.ca
www.islandnaturetrust.ca

Itineraries

Transcribe: Translation not found.

© 2019 Est de l'île Tourism Group, Tous droits réservés